Don Carpenter – Sale temps pour les braves

Jeunesses cabossées

don-carpenter-sale-temps-pour-les-bravesLes éditions Cambourakis ont visé juste en publiant la version française du premier roman de Don Carpenter, datant de 1966 et récemment exhumé par la New York Review of Books. Salué par Richard Price, George Pelecanos ou encore Jonathan Lethem, Sale temps pour les braves est un récit d’apprentissage noir qui explore les bas-fonds de l’Amérique, de salles de billard glauques en hôtels miteux, en passant par un orphelinat, un centre de redressement et une prison fédérale. Don Carpenter attaque fort. Dès le prologue, le lecteur sent bien qu’un déterminisme implacable s’abattra sur la vie de Jack Levitt, qui naît en plein cœur de la crise de 1929. Le premier chapitre commence mal : « il y avait pire que d’être dans la dèche, mais là tout de suite, Jack Levitt ne voyait pas quoi ». Pourtant, au fil des pages, il n’y aura pas d’apitoiement, pas de pathos, encore moins de victimisation. Le roman raconte le combat entre deux puissances antagonistes qui se font face, l’injustice et les coups de poings : « la société est un animal, comme nous tous ». Tous les personnages de Sale temps pour les braves – dont l’inoubliable Billy Lancing, compagnon de cellule de Jack – avancent « à coups d’esquives et de distorsions de la réalité », mais cherchent, bien au-delà de l’expression d’une marginalité empreinte de fatalité, des « connexions ». A eux-mêmes et au reste du monde. C’est ce qui rend ce premier roman si attachant et profondément humain.

Références

Don Carpenter, Sale temps pour les braves, Editions Cambourakis, 2010, 352 pages, 23.40 euros ou Editions 10-18, mars 2013, 427 pages, catégorie 7b

Par le hublot

* La critique du Monde.fr

* La critique de Télérama

* A lire aussi de Don Carpenter, Promo 49

One thought on “Don Carpenter – Sale temps pour les braves”

  1. Virginia L says:

    Quand un auteur reflète les angoisses de la société contemporaine, voilà ce que ça peut donner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *