Ibrahim Aslân – Deux chambres avec séjour

La vie ordinaire

ibrahim-aslan-deux-chambres-avec-sejour-actes-sudActes Sud publiait en février dernier l’ultime roman d’Ibrahim Aslân (1935-2012), Deux chambres avec séjour. Dans ce court récit d’une centaine de pages, l’auteur égyptien fait pénétrer le lecteur dans l’appartement d’un couple de personnes âgées – et explore ainsi tout un monde où les habitudes sont les uniques fondations. Pas de voyeurisme, cependant : Khalil et Ihsan pourraient être de ces voisins de palier que l’on affectionne tant. Leur vie, sans artifices, est rythmée par les visites de leurs deux fils et par les émissions de télévision. Leurs disputes font sourire : elle ne supporte plus qu’il commence ses phrases par « je pense », lui aimerait qu’elle prépare les fèves avec des lentilles corail. Chaque scène est écrite dans un style dépouillé, qui donne à ce « petit feuilleton domestique » des tonalités universelles. Toutes les vies ordinaires sont parcourues d’événements extraordinaires auxquels il faut bien faire face. Et lorsque survient le décès d’Ihsan, Khalil compose avec sa nouvelle solitude en renouant avec le monde extérieur. Sa porte s’ouvre sur d’anciennes connaissances et son quartier devient comme une prolongation de ses deux chambres avec séjour. Ibrahim Aslân fait de la vieillesse une matière littéraire teintée d’une douce mélancolie : « lorsqu’il avait commencé à perdre ses dents, il avait cessé de rire la bouche grande ouverte pour se contenter de sourire. Quand il n’avait plus eu de dents du tout, il avait appris à rire les lèvres closes … ». Deux chambres avec séjour est un livre lent, mais ses différents chapitres sont des temps morts bien vivants.

Références

Ibrahim Aslân, Deux chambres avec séjour, éditions Actes Sud, traduit de l’arabe par Stéphanie Dujols, février 2013, 122 pages, 16.80 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *